Les actes homophobes ont augmenté ces dernières années. Pour exemple, le nombre de jeunes jetés à la rue par leurs parents, après que leur homosexualité soit découverte, a augmenté de 35%. L’association SOS Homophobie souligne que 42% des actes homophobes et transphobes résultent de l’entourage proche (famille, travail, relations). Cette association explique que les avancées des droits ont exalté des comportements, insultes, agressions ou rejets, à l’encontre des homosexuels et transexuels. 

 Aucune discrimination n’est tolérable. C’est pourquoi, en cette journée internationale contre l’Homophobie, la Fédération du Droit Humain a souhaité communiquer. Vous pourrez trouver ce communiqué et le lien ci-dessous. 

Masoneria

Il est souvent nécessaire de rappeler les traités qui constituent les fondations d’une vie sociale heureuse et responsable. La déclaration Universelle des Droits de l’Homme du 10 décembre 1948, dans plusieurs de ses articles, oblige à considérer l’autre, celui qui diffère de moi, comme mon égal dans toute sa capacité juridique et morale.

Cette même déclaration considérant que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits, nous oblige au respect et nous interdit tout acte d’immixtion dans la vie privée de chacun.

Tous les actes homophobes sont donc hors la loi et doivent être condamnés avec la plus grande vigueur. Rien ne doit empêcher des hommes et des femmes de vivre librement selon leur propre nature, tant dans la sphère privée que publique.

En France l’homosexualité a été dépénalisée en 1981. La légalisation du mariage pour tous en 2013 a donné aux couples de même sexe des droits semblables aux autres, mais la reconnaissance de la différence reste une cause de souffrance et d’exclusion. La difficulté de vivre son homosexualité est la première cause de suicide des jeunes, agressés ou chassés de leur famille pour leur seule orientation sexuelle.

Les événements actuels de Russie et particulièrement de Tchétchénie, qui voient les homosexuels et transgenres pourchassés, arrêtés, torturés, lynchés ou assassinés, relèvent du crime contre l’humanité.

Les Francs-Maçons de la Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN, opposés à toute forme de discrimination, appellent les gouvernements de France et d’Europe, la Cour Européenne des Droits de l’Homme et le Haut-commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme à dénoncer ces agissements criminels et à assurer aux victimes de ces crimes, protection et sécurité.

La Fédération française du DROIT HUMAIN

 

Ci-dessous, vous trouverez le communiqué de la Fédération Française du Droit Humain du 10 mai concernant la journée internationale en mémoire de l’abolition de l’esclavage. 

Le Droit Humain est une obédience mixte. Fondée en 1893, elle représente en France 17250 membres. Ses communiqués, engagés pour une société meilleure, permettent aussi de connaître les domaines de prédilection de cette obédience pionnière. 

Lien source

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Souhaitez-vous recevoir des nouvelles de masoneria357?