Voici une planche maçonnique offerte par Elie au lecteur de GADLU.INFO

? de quoi parle-t-on ? 

Je n’en reviens pas , cela fait 9 ans que je suis parmi vous. Si j’ai assez parlé dès que je l’ai pu, après avoir été apprenti, je suis resté silencieux, car je me demandais à quoi ont servi mes planches : Le Temps, La marche et le signe de l’apprenti, mes impressions de compagnons, les outils du compagnon, la vague, l’arc de triomphe de Titus à Rome. En effet , les ayant relues, je confirmais ma démarche : apporter mes pierres pour construire l’Edifice que nous souhaitons : le bonheur de l’humanité. Le 26-11-2010, Gaston, dommage que les nouveaux entrés récemment ne l’ont pas connu, notre regretté frère, m’écrivait : « La Franc-maçonnerie est une grande et vielle dame dont un des soucis majeurs est de s’inscrire activement dans son siècle » .

Avec ces planches je vous ai interpelé sur les rituels, le dévoilement, l’action individuelle et collective au dehors…. Et à ce jour je n’ai pas de réponse satisfaisante. Laisser faire, tel n’est pas mon choix. Ma question est que faisons-nous ensemble et de quoi parle-t-on. Sommes nous sastisfaîts de ce monde que nous partageons ?, N’y pouvons-nous vraiment rien ? Est-ce ce monde que nous voulons laisser à nos enfants ?

Je veux espérer que le silence des apprentis présents , le creuset de leur pensée, de leur introspection, de leur questionnement et de leur engagement feront mieux que nous

Excusez-moi, chers frères et sœurs qui me connaissez, permettez-moi de raconter aux récents apprentis et compagnons l’histoire du MUR.
Une jeune journaliste, nouvellement diplômée ne trouve pas de boulot. Elle rencontre une vielle journaliste, amie de sa mère. Celle-ci l’appelle quelques jours après et lui dit, j’ai quelque chose pour toi, je pense que tu peux réaliser un scoop. Il y a un vieux monsieur à Jérusalem , qui a 90 ans et qui a prié tous les jours de sa vie devant le mur des lamentations. Je suis sûr que tu peux en tirer quelque chose. La jeune journaliste décide d’y aller. Elle rencontre le vieux monsieur priant devant le mur des lamentations. La prière finie elle l’aborde et l’interview. Voue avez prié tous les jours devant ce mur ? Tous les jours lui répond le vieux monsieur. Puis-je connaître la teneur de vos prières ? sûrement : j’ai prié pour la paix en israel, pour la paix dans le monde, contre la famine, pour l’égalité, la fraternité, la solidarité, la sante…… et vous en concluez ? JE CROIS QUE J’AI PARLE A UN MUR
……………………. J’espère ce soir ne pas parler à un mur. Alors bon voyage avec moi. Einstein disait : « Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé ».

Lors d’une réunion d’une commission, chez moi, différends points ont été bordés et au détour d’un thème quelqu’un s’est exclamé : « Je ne comprends plus rien » C’est ce cri qui est à l’origine des propos que je vous tiens ce soir.
Je ne suis pas présomptueux et veux rester modeste. Je ne connais pas tout, mais désire être actif. J’aimerai être une boussole et vous invite à vous considérer de même pour nous orienter vers la lumière. Je suis heureux d’être MOI. Je ne suis pas parfait mais je suis honnête, aimant et heureux ?.

Je n’essaye pas d’être quelqu’un d’autre que moi-même et ne cherche pas à impressionner quiconque. Je suis Moi . J’aime secouer le cocotier de la connaissance et de l’acquis. Avec vous je souhaite dessiller nos yeux pour faire le tri et le point de ce que nous savons tous. Je voudrais soulever les mensonges de l’histoire sur lesquels l’homme a bâti et construit nos sociétés.

En premier lieu, j’aborderai le problème des croyances.

Dans le Robert : CROIRE c’est considérer comme vraisemblable, probable, estimer ( sans mètre étalon), imaginer (imagination virtuelle qu’on voudrait réelle). Et pour vous donner mon sentiment, je me défends d’utiliser ce verbe parce qu’il s’appui sur des suppositions, mythes et légendes.
« C’est toujours une profonde ignorance qui fonde les certitudes les plus tenaces : Ibn sina ( avicene) 12eme siècle.

Vous connaissez tous le code d’hammurabi et de Gilgamesh, 2000 ans avant JC. On sait aujourd ‘hui que les auteurs de l’ancien testament s’en sont inspirés et donc, l’histoire de ces épisodes : déluge, Abraham, moise ,salomon…… sont faux ou n’ont jamais existé, au moins tel que relatés dans la bible. Et aujourd’hui encore beaucoup les prennent pour argent comptant et en font leur fondement de vie. Aucun fait archéologique ne les corroborent.

L’histoire acceptée et vérifiée commence vers 600 avant JC, en ce qui concerne les histoires de la bible. Le cylindre en pierre gravé de Cyrrhus vers 550 avant JC dit « les hébreux pourront revenir à jerusalem et reconstruire leur temple « . Aucune trace de ce temple n’a été trouvée. La seule existante est celle gravée sur l’arc de Titus à Rome, objet d’une de mes planches.

De l’ancien testament, aucun historien ne peux avancer qu’il raconte des évènements qui ont vraiment eu lieu, et c’est sur cela que le judaïsme s’est fondé, Société que d’aucun ,de nos jours présente comme Judéo-maçonnique.

De Jésus, sur 156 documents qui parlent de son époque aucun n’en parle, sauf les évangiles qui racontent à postériori avec des contradictions, une histoire sur laquelle le christianisme a construit sa Société Anonyme, aujourd’hui Le Vatican.

Et de Mohamed, aucune trace archéologique, donc impossible de dire si vraiment il a existé ou pas. Il n’y a que le coran qui en parle et aucun autre document de l’époque. Et c’est sur cette histoire ou Conte ou légende que des hommes ont construit cette grosse société anonyme : la religion islamique.

Et à partir de ces situations de départ improbables, regardez dans quelle situation nous nous trouvons.
Alors de quoi parle-t-on ?

Parler des religions, c’est parler de ceux qui y croient et de ceux qui n’y croient pas, et surtout de ceux qui en tire des justifications unilatérales de leur monopoles avec dans chacune d’elles des tendances qui s’opposent entre elles, et je ne parle pas des extrémistes. Voltaire disait « Le fanatisme est un monstre qui ose se dire le fils de la religion » Et à l’époque il parlait de la chretienneté.

2eme point que j’aborderai, c’est l’histoire qu’on nous a enseignée.
Les mondes grecs et romains nous ont apporté les philosophes, l’architecture et l’art.
L’Eglise catholique n’a retenu des philosophes que ceux qui étaient compatibles avec son message. Il faut attendre l’an 2000 pour que Michel Onfray écrive : « La contre philosophie. Alors de quoi parle-t-on ?

A partir du 15eme siècle, les pays européens vont coloniser les différents pays qui entourent l’Europe : les Amériques, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie. D’une part c’est l’Eglise chrétienne qui veut apporter la bonne nouvelle, comme l’état islamique aujourd’hui, et vous savez dans quelle situation nous nous trouvons aujourd’hui. Et depuis les années 50, les décolonisations ont dessiné des frontières, des peuples ont migrés et émigré . Cette semaine, l’Arabie saoudite a refait ses livres d’histoire et géographie. Avant cette mouture, les cartes mentionnaient La Palestine à la place de l’état d’Israel. Aujourd’hui, les cartes mentionnent l’Etat d‘Israel à sa place sans la Palestine. Alors de quoi parle-t-on ?

Et depuis la Révolution et surtout depuis le début du 20eme siècle, en particulier, il y a eu la révolution marxiste, utopie d’un monde idéal, et vous savez ce qu’il en est résulté. A plus petite échelle, si j’ose dire humaine, Joséphine Baker a tenté de réaliser l’idéal que nous revendiquons : Liberté, Egalité, Fraternité. Elle l’a réussie, mais qu’en est-il aujourd’hui ? En France LA LAICITE s’impose depuis 1905. Mais comment expliquer qu’on n’arrive pas encore à une situation plus sereine ? et pour nos enfants, quel monde préparons-nous ?

J’aimerai être acteur, et c’est pourquoi je suis là, en m’appuyant sur la Franc-maçonnerie pour faire avancer ce monde, avec vous, vers un monde meilleur, ne serait-ce que pour nos enfants et les enfants du monde entier.

Et depuis l’existance de la Franc-maçonnerie, près de 2 siecles, qu’avons-nous realisé ?

Cette semaine, j’ai visualisé, sur Internet, 2 vidéos, l’une tentait de demontrer que l’etat d’Israel est un mensonge et l’autre de démontrer que l’état de Palestine est un mensonge, arguments à l’appui. Alors de quoi parle-t-on ?

Permettez-moi de vous dire que depuis que je suis avec vous , j’ai répété , avec vous, 171 fois : -Que la paix soit sur la terre, – Que le joie soit dans les cœurs, – Que l’amour règne parmi les hommes. Et je me demande, sommes-nous conscients de ce que nous disons ? Mais de quoi parle-t-on ?
Et jusqu’à quand allons nous émettre des vœux, oserai-je dire pieux ?

Déjà en 1759, Benjamin Franklin disait, » ceux qui abandonnent leur liberté pour un peu de sécurité momentannée, ne méritent ni liberté, ni sécurité « .
Pour terminer je reprends une annonce que j’ai lu sur internet :

« – Cherche un électricien pour rétablir le courant entre les gens.
-Un opticien pour changer leur regard
– un artiste pour dessiner un sourire sur tous les visages
– un maçon pour bâtir la Paix
– un jardinier pour cultiver la pensée
– et un professeur de maths pour nous réapprendre à compter les uns les autres

Vénérable, chers frères et sœurs, en vos grades et qualités, je vous laisse la parole.

J’ai dit


VOUS AVEZ AIME CET ARTICLE, PARTAGEZ LE :











Lien source

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com

Souhaitez-vous recevoir des nouvelles de masoneria357?